mercredi 23 mai 2018

Auvergne à vélo

Pour ce printemps Michèle et André nous emmènent pour 15 jours d'itinérance à travers la chaine des Puys, le Cézalier,  l'Aubrac et la Margeride. Ce sera ma véritable reprise de la randonnée en vélo "classique" depuis mon retour du Chili. j'ai hâte de retrouver mes amis de CCI et de gambader dans une région qui je ne connais pas encore. Le vélo est fin prêt pour de nouvelles aventures....
La météo n'a pas toujours été facile mais l'ambiance du groupe et les pays et paysages traversés m'ont fait oublier les petits tracas d’être souvent mouillé !!!
Ce séjour, marqué par des conditions climatiques rudes, a permis de découvrir une Auvergne austère mais attachante, l'Aubrac et le Cézallier à la luminosité exceptionnelle, la Margeride âpre, exigeante et si belle.


Entre Montaigut le Blanc et St Bonnet près Orcival

Basilique d'Orcival XII ° siècle.
Montée au col de Guéry.

Didier en pleine descente !

Église Notre Dame du mont Cornadore à St Nectaire.
Souvent la pluie !!

Ces petites routes invitent à la rêverie.

La neige fraiche recouvre le puy de Sancy délaissant les champs de jonquilles.
Sur les routes du Cézallier.


Photo Didier R.



Briefing du soir. Photo Charles E.



Murat.
Orage au camping de Nasbinals. Photo Charles E.

Plateau de l'Aubrac.

Petit matin au camping de Nasbinals.

Une merveille. Le jardin botanique de Pébrac.

Village de Chilhac.



Petit cadeau d'amitié pour mon départ. Trop sympa ! Photo Charles E.
 600 km parcourus et des bons souvenirs qui resteront gravés.

Au bar du camping de St Bonnet près Obrcival, il y avait une maxime qui me plaisait bien....

" On ne peut s’empêcher de vieillir, mais on peut s’empêcher de devenir vieux".


samedi 11 mars 2017

Le voyage est terminé.

Ce voyage est terminé.
Demain je prends l’avion pour la France.
Des émotions fortes, des souvenirs inoubliables, de belles rencontres qui m’ont, au combien, enrichi.
Je vous dois à tous un immense merci.
C’était très agréable de vous sentir à mes cotés, prêt à me soutenir en cas de difficultés.
Cette randonnée a dépassée toutes mes espérances. Je rapporte dans mes sacoches la conviction que ce monde est merveilleux et que la jeunesse en particulier trouvera les ressources pour en garantir la pérennité.
Je vous embrasse.




lundi 6 mars 2017

Valparaiso, dernière escale de mon voyage.




C’est un nom mythique qui porte au rêve, à l’aventure.
Quoi de mieux pour y terminer mon voyage au Chili.

Je quitte Talca et mes amis avec beaucoup de nostalgie et d'émotions.
La gentillesse de Carito, de Nicolas et de toute sa famille, a fait de cette halte un séjour merveilleux.

Après, très modestement, avoir croisé le cap Horn, me voila dans l’escale incontournable des cap horniers du siècle dernier.

La dernière page de mon aventure avant mon retour en France.
J'aime me perdre dans cette ville, sur les traces de Pablo Neruda,


Baracole de Pablo Neruda (Extraits)

« Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux ! »
....


Salle à manger de l'hostal del Pirata. un havre de paix.


les funiculaires font parti de la ville et de son histoire.
Ainsi que tous les graffs....qui ornent les murs.


Tout est dit....

Une ville multi facettes. Bruyante, sale, extravagante, lumineuse, artistique, folle, libre....





La rue de mon Hostal.


Une belle soirée très conviviale, typiquement  Chilienne, ou l'on trouve toute la population chilienne, de la famille, aux jeunes respectueux des anciens, aux plus âgés.






samedi 4 mars 2017

La vallée du Maule en direction du paso Pehuenche.

Nicolas me propose une belle randonnée vélo dans les Andes en direction du paso Pehuenche. Une belle occasion de partager avec mon ami ses terrains de jeux préférés.
4 jours pour découvrir des paysages magnifiques. 330 Km parcourus.




Une piscine naturelle à proximité d'Armerillo. l'eau est bien fraiche !

Première crevaison..... Avec le moral !!

On pénètre dans la vallée du Maule. ( Prononcer Ma Ou Lé...)

C'est pas beau?. Je commence à penser à mon retour et je grave à jamais ces paysages....

Nicolas, le meilleur cycliste Chilien.
De plus en plus beau...
ça monte dur....
Des paysages à couper le souffle. Vous avez vu la montée? et c'est pas fini !!!
Passage à gué. l'eau est froide à plus de 2000m....

A moi....Je baigne.....

Quel courage !
On n'oublie pas la toilette du soir !!!!
On est les plus beaux!!! C'est sur !!!
Un lever de soleil complétement inouï...




Un géant dans un pays de géant....



Il en aura vu mon vélo.... Toujours fidèle jusqu'au bout !
2° crevaison.... Rires

Lac del Maule.
Un vrai cadeau. le drapeau Chilien offert par Nicolas.

Quel voyage ! que d'émotions ! Que de bonheur !!

Paysage lunaire....



Laguna del Maule.
Retour à Talca. Fin du voyage en vélo. Près de 4000 Km parcourus.....