jeudi 29 décembre 2016

Parc national Tierra del Fuego


Avec Maurice, mon compañero Suisse, nous allons 3 jours dans le parc de la terre de feu. Situé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest d'Ushuaïa, c'est en vélo sous la pluie battante que nous partons à l'aventure....
Après avoir installé notre campement dans un des trois terrains autorisés, nous marchons sur les sentiers aménagés.
La baie Lapataia, la baie du bon bois en langue amérindienne Yamana, était peuplée à l'origine par les Yamanas.
Le lendemain, nous partons à l'assaut du Cerro Guanaco (954m). Au sommet, le temps se couvre. Quelques flocons de neige et la baie d’Ushuaïa disparait dans les nuages. Le sentier est parfois très boueux. Au retour, nous visitons l'exposition très intéressante concernant le peuple Yamana.
Dans la nuit, la neige recouvre tous les sommets. il fait....froid!, nous plions le camp et partons pour la baie Ensenada. C'est très émouvant de parcourir ce rivage où les derniers représentants du peuple Yamana ont vécus.
Les oiseaux sont nombreux dans ce parc. Ce fut un vrai plaisir d'admirer des espèces inconnues pour moi. 

Le campement pour deux nuits.

Bahia Lapataia. La route s’arrête à cet endroit.

J'ai rencontré beaucoup de cyclistes qui venaient d'Alaska....

Ouette de Magalan ( Mâle).

Comesebo Patagonico, une espèce endémique.


Skua Commun.











Le vent omniprésent sculpte les troncs de ces arbres.

Nothofagus antartica.

Avec Maurice au sommet du Cerro Guanaco.

Le sommet.







Bolax.


Caracara plantus.




Cygne à cou noir.
On a bien ri avec Maurice!


Baie Ensenada




Canal de Beagle. En face le Chili.

Les anciens campements Yamanas. Les accumulations circulaires sont les restes de mollusques que les Yamanas consommaient.






La nature s'accroche.....malgré la météo souvent difficile.
 
Les plages étaient faciles d’accès pour la pèche en mer.



Notre camping pour 2 jours. Nous ne sommes pas gênés par la foule !


2 commentaires:

  1. Emotions ...
    Une nature exceptionnelle, de beaux oiseaux,
    un pincement au cœur bien sûr pour l' oiseau et ma peinture ;)
    Tu devrais faire davantage de vidéos, c'est super !

    RépondreSupprimer
  2. Au bout du continent, j'en frissonne de joie et de froid pour l'aventurier que tu es.
    Une faune et flore méconnues pour les Européens
    Merci du partage
    Bon réveillon en terre australe
    A bientôt
    Patrick

    RépondreSupprimer